Afin de visualiser l'animation veuillez mettre à jour le player Flash : Adobe player Flash
Accord de branche

ACCORD DE BRANCHE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE

PREAMBULE

La formation professionnelle est un moyen privilégié pour que les salariés développent des connaissances, des compétences et un savoir-faire leur procurant les capacités d’adaptation aux évolutions, réalisant ainsi la nécessaire convergence entre les besoins économiques des cabinets et leurs aspirations individuelles et sociales.

Les parties signataires considèrent que le développement de la formation professionnelle continue est l’une des conditions de la modernisation, donc de la pérennité des cabinets par une politique active de l’emploi fondée sur l’investissement en ressources humaines notamment par la meilleure qualification des salariés.

Les parties contractantes considèrent la formation professionnelle continue comme un droit individuel et collectif devant répondre aux aspirations professionnelles et personnelles des salariés tout au long de leur vie professionnelle.

Dans cette perspective, les partenaires sociaux entendent ainsi rappeler les objectifs du dispositif de formation tout au long de la vie professionnelle :

  • permettre à chaque salarié d’être acteur de son évolution professionnelle. Chaque salarié doit être en mesure d’élaborer et de mettre en œuvre un projet professionnel qui tienne compte non seulement des besoins en qualification de son cabinet ou, plus généralement, de ceux du monde économique, mais aussi de sa propre ambition de développer ses connaissances, ses compétences et l’exercice de ses aptitudes professionnelles ;
  • favoriser l’acquisition d’une qualification tout au long de leur vie professionnelle, aux jeunes et à certains salariés en leur permettant de suivre des actions de formation dispensées, notamment dans le cadre d’un contrat de professionnalisation ou d’une période de professionnalisation ;
  • de développer l’accès des salariés à des actions de formation professionnelle conduites tout au long de leur vie professionnelle, dans le cadre :
    • du plan de formation décidé et mis en œuvre au sein de leur cabinet,
    • du droit individuel à la formation (DIF) mis en œuvre à leur initiative, en accord avec leur employeur,
    • du droit au congé individuel de formation mis en œuvre à leur initiative.
  • concourir à la validation des acquis de l’expérience ;
  • accroître le volume des actions de formation dispensées au bénéfice des salariés en créant les conditions propres à permettre le déroulement de ces actions pendant ou en dehors du temps de travail, ces conditions portant sur la nature et la durée des actions ainsi que sur les incitations et les engagements auxquels elles donnent lieu ;
  • favoriser l’égalité entre les hommes et les femmes dans l’accès à la formation professionnelle ;
  • donner aux instances représentatives du personnel et au personnel d’encadrement du cabinet, un rôle essentiel pour assurer le développement de la formation professionnelle, notamment par l’information des salariés sur les dispositifs de formation ainsi que par leur accompagnement dans l’élaboration et dans la mise en œuvre de leur projet professionnel.

Afin d’assurer la meilleure application du présent accord, son existence sera rappelée dans les documents remis au comité d’entreprise en vue de la délibération annuelle sur la formation continue.

Un exemplaire du présent accord et, le cas échéant, de ses avenants sera mis à la disposition du personnel et de ses représentants.

>> Télécharger l'accord complet

Nouveau Texte